// Ministère de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur
BRÈVES
Immigration clandestine: "Nous avons un besoin de sensibilisation en vue du changement de mentalités des Jeunes et d`actions concrètes (Touré Mamadou) 2018-10-25 | CEDEAO: Les Etats de la CEDEAO se réunissent en Sierra Leone pour discuter de la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme 2018-10-25 | Projet de réintégration OIM: 50 migrants de retour bénéficient d’une formation au centre d’incubation de l’université de l’entrepreneuriat de 2IAE à Azaguié (agriculture, bâtiment) 2018-09-11

Immigration Irrégulière
Le nombre de migrants illégaux ivoiriens en Italie enregistre une «baisse notable»
Migrants (Photos d'archive)
Le nombre de migrants illégaux présumés ivoiriens arrivés par voie maritime en Italie a connu une « baisse notable» au cours des deux dernières années passant de 12 252 migrants irréguliers en 2016 à 1064 migrants en 2018, a annoncé mercredi le ministère ivoirien de l'intégration africaine et des ivoiriens de l'extérieur.

Dans un document intitulé « Point de la migration irrégulière en Italie » transmis à APA, ce département ministériel souligne également qu'au titre de l'année 2019, aucun présumé ivoirien n'est encore signalé parmi les migrants illégaux enregistrés en Italie.

« Alors que l'effectif de la communauté ivoirienne légalement installée en Italie est stable avec 34 672 titulaires d'un permis de séjour au 31 décembre 2018 contre 34793 l'année précédente, le nombre de migrants illégaux présumés ivoiriens arrivant par voie maritime dans le pays qui n'avait cessé de croître depuis 2014, a connu à l'inverse une baisse notable au cours des deux dernières années », rapporte la note.

De 12 252 migrants irréguliers en 2016, précise le document, « l'on est passé à 9504 en 2017 avant de descendre à 1064 migrants en 2018» faisant passer la Côte d'Ivoire de la 3è place à la 8è place des pays d'origine des migrants arrivant en Italie.

De l'avis des autorités ivoiriennes, cette baisse globale du nombre de migrants illégaux accueillis en Italie (qui est passé de 181 436 en 2016 à 23370 en 2018) pourrait s'expliquer par la nouvelle politique migratoire mise en œuvre par le gouvernement italien et par les effets des campagnes de sensibilisation mises en œuvre en Côte d'Ivoire contre le phénomène de la migration irrégulière.

Poursuivant, le document relève en dépit de cette baisse, une série de problèmes rencontrés par la représentation diplomatique ivoirienne en Italie dont la fraude documentaire, l'identification de présumés ivoiriens et la question spécifique des mineurs non accompagnés.

« Selon les chiffres du ministère de l'intérieur italien, ce sont actuellement 996 mineurs non accompagnés présumés ivoiriens qui sont présents sur le territoire dont 81 filles. Parmi ces mineurs, 458 sont âgés de 17 ans, 271 de 16 ans, 126 de 15 ans, 128 ont un âge compris entre 7 et 14 ans et 13 sont âgés de moins de 6 ans», souligne par ailleurs, le ministère égrenant des propositions pour la gestion du phénomène de la migration irrégulière.

Au nombre desdites propositions, l'on peut citer entre autres, l'organisation de campagnes d'informations auprès des populations sur la nécessité d'avoir des documents d'identité et une mission ponctuelle d'identification en Italie à l'effet de faire établir des cartes nationales d'identité à ceux parmi les migrants déjà présents sur le territoire et dont la nationalité ivoirienne est prouvée.

Selon Marina Shramm, le chef de mission de l'Organisation internationale pour les migrations ( OIM) en Côte d'Ivoire, près de 85% des migrants ivoiriens en situation irrégulière recensés de mai 2017 à mai 2018 avaient un emploi rémunéré en Côte d'Ivoire avec pour la plupart un revenu d'au moins 100 000 FCFA avant leur départ.

Agence de presse Apa
2019-03-27
Newsletter Integration
Newsletter Diaspora
Ministere de l'Integration Africaine et des Ivoiriens de L'exterieur
Abidjan-Plateau Cite Administrative, Tour C 22eme etage
Adresse: 01 BPV 225 Abidjan 01- Tel : 20 33 12 12 / Fax: 20 22 41 56
Email: info@integration.gouv.ci
Site-web :www.integration.gouv.ci

Chef de Cabinet : Mme Aminata Coulibaly
Chef du Service Communication: Mr KOUASSI Akiepi Herve